Suffocation juridique

J’étais en train de lire un article sur le droit d’un propriétaire sur l’image de son bien (ASMAR S., L’image d’un bien, objet d’un contentieux, in Le Droit en mouvement, PUSJ, 2005, p.229 s.) ; et en lisant les visas des différents arrêts de Cassation cités, j’ai pensé, si jamais les opinions extremes dans ce domaine avaient eu libre cours, Žoù pourrait-on arriver? Le propriétaire d’un champs à la belle végétation pourrait-il en interdire la photographie? Les propriétaires de maisons, champs, objets peints par les anciens maitres de peinture pourront-ils assigner en justice les héritiers de ces peintres? …

D’un point de vue un peu plus sérieux, cette histoire d’images de biens contribue à donner du droit l’apparence d’un nuage sombre, pesant, pressant, suffoquant, qui vient rendre notre vie encore plus grise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s